Lou !, Julien Neel (2004 – )


« Lou vit seule avec sa maman. Elle est amoureuse de Tristan, le voisin d’en face. Sa maman, elle, craque pour Richard. Mais aucune d’elles n’ose se déclarer… Une chronique tendre et légère de la vie d’aujourd’hui, pleine de fraîcheur et d’humour, aux couleurs pétillantes et aux dialogues savoureux. »


Lou ! est la BD qui a rythmé toute mon adolescence. Aujourd’hui, je ne lis plus les tomes avec le même regard, mais j’y prends toujours autant de plaisir.

On pourrait croire que c’est une BD destinée aux pré-adolescents (surtout pour les premiers tomes) mais je trouve que Lou ! peut-être lue à tout âge. Elle nous rappelle l’adolescente que l’on a été et nous ramène à nos espoirs et doutes de ce temps-là.

Au tome 1, Lou est une collégienne timide, qui aime fabriquer ses propres vêtements ; au tome 8, elle est une jeune femme qui part seule à l’aventure. On suit son évolution au fil des années et on grandit avec elle, comme une amie, un point de repère auquel on se réfère lorsque l’on n’y voit plus claire. Car oui, Lou n’est pas une fille parfaite avec une vie de rêve (même si on se prend à l’envier). Elle vit seule avec sa mère qui n’a pas beaucoup d’argent et passe son temps à jouer aux jeux vidéo. Attention, il n’y a pas de problèmes de ce côté-ci : elles sont très proches et s’entendent bien toutes les deux. C’est même cette atmosphère cocooning qui fait le charme de la série.

Lou fait souvent face à des doutes existentiels qu’elle ne comprend pas forcément (et nous non plus d’ailleurs). Ce mystère et cette incompréhension récurrents sont intéressants car ils nous ramènent à nos propres questionnements et nous permettent de nous identifier au personnage. A partir du tome 6, la série prend une tournure plus mystique voire fantastique avec une sorte d’apocalypse qui a redéfini la société : il n’y a plus de réseau, plus d’ondes, plus d’internet et des cristaux mystérieux sont apparus. Cette nouvelle tournure a suscité beaucoup d’incompréhension chez les lecteurs (moi comprise), mais au final, il y a toujours eu des éléments un peu mystiques dans l’histoire de Lou, et je pense que cette apocalypse de cristaux représente l’état de changements et de doutes que le jeune fille traverse. Même si la BD n’apporte pas de réponse claire à tous nos questionnements, Lou nous rassure en quelque sorte, comme un câlin qui voudrait dire : « Quoiqu’il arrive, ça ira ! »

La saison 1 se finit avec la sortie du tome 8 mais pas d’inquiétude la saison 2 sera là ! Merci Julien Neel !

Je vous conseille aussi la série animée et le film. Ils sont tous les deux réalisés dans un genre très différent mais je trouve que ce sont deux très jolies adaptations.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s