Le Magasin des Suicides, Jean Teulé (2007)


« Vous avez raté votre vie ? Avec nous, vous réussirez votre mort !

Imaginez un magasin où l’on vend depuis dix générations tous les ingrédients possibles pour se suicider. Cette petite entreprise familiale prospère dans la tristesse et l’humeur sombre jusqu’au jour abominable où surgit un adversaire impitoyable : la joie de vivre… »


J’ai connu l’adaptation cinématographique du Magasin des suicides avant de découvrir qu’elle provenait du roman de Jean Teulé. C’était pour moi un film d’animation drôle et perturbant à la fois, et le roman dont il est inspiré ne déroge évidemment pas à ces caractéristiques.

À l’image de la famille Addams, une famille bien particulière, celle des Tuvache, nous est présentée. Les parents, Mishima et Lucrèce, tiennent un magasin aux articles en tout genre pour « aider » leurs clients à se suicider. En effet, ils s’efforcent avec passion de tout voir de façon négative, de s’assommer d’histoires et d’actualités tristes pour qu’aucune once de bonheur ne pénètre leur quotidien. Ils transmettent bien évidemment toutes ces valeurs à leurs enfants, Vincent et Marylin, qui à leur tour héritent de penchants dépressifs.

Puis naît le troisième enfant, Alan, qui va dans le sens opposé de la famille : il est joyeux en toute circonstance et voit toujours le côté positif des choses. C’est un grand malheur qui s’abat alors sur toute la famille.

Le magasin des suicides est très drôle et ironique, l’auteur fait usage d’un humour noir pour parler d’un sujet plutôt tabou : le suicide. Cette mort est ici totalement dédramatisée voire ridiculisée, ce qui permet de l’aborder de plus près et sous toutes ses formes. On est tour à tour choqué puis hilare face aux atrocités que la famille Tuvache propose à ses clients comme s’ils venaient d’entrer dans une boulangerie.

– Le slogan du Magasin des Suicides –

« Vous avez raté votre vie ? Avec nous vous réussirez votre mort ! »

C’est un roman qui traite d’un sujet très fort mais avec beaucoup de légèreté. Le thème de la mort est abordé avec de la simplicité et de la poésie. Le style de l’auteur nous embarque dans son histoire et dans son monde avec de très belles phrases. Je n’ai pas lu le livre en tant que tel mais écouté le livre audio sur Audiolib. J’ai adoré écouter tous les mots et fut surprise de rentrer autant dans l’histoire. On aurait dit une pièce de théâtre.

« Les grands yeux de cet enfant guérisseur familier des angoisses humaines, ses arcanes adorées où scintillent des trésors ignorés et ses jeux d’artifices, éruptions de joie qui font rire le ciel muet et ténébreux de la Cité des religions oubliées. »

Je me suis beaucoup attachée aux personnages étranges de la famille Tuvache. Derrière leur façade de croque-morts, ce sont des gens passionnés et heureux dans ce qu’ils font. C’est là tout leur paradoxe et sûrement la raison pour laquelle Alan est né. On voit dès le début les doutes et les problèmes que rencontrent Marylin et Vincent à cause de leur éducation : une jeune femme qui n’a aucune confiance en elle et en son corps, et un garçon dépressif qui refuse de manger.

Jean Teulé aborde ces sujets avec beaucoup d’humour et de distance pour nous faire rire et oublier nos propres problèmes. C’est un roman léger, qui se lit vite et qui fait réfléchir sur la place que prennent le bonheur et le malheur dans nos vies car ils sont abordés de manière extrême et démesurée tout au long de l’histoire.

La fin m’a laissée un peu désemparée. Je n’en suis pas déçue mais elle n’est pas claire et je ne sais pas quoi en penser. Et vous, avez-vous lu Le magasin des Suicides ? Qu’avez-vous pensé de la fin ? Dites-le-moi en commentaire !

La bande annonce de l’adaptation de Patrice Leconte :

2 commentaires sur “Le Magasin des Suicides, Jean Teulé (2007)

  1. J’ai lu le livre il y a longtemps mais je crois bien me rappeler de cette fin qui venait un peu comme un cheveu sur la soupe. Trop pessimiste alors que le reste du livre manie plutôt l’humour noir. Il faudrait que je le relise en tout cas…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s