L’Illusionniste, Sylvain Chomet (2010)


« A la fin des années 50, le succès phénoménal du rock agite le music-hall tandis que les numéros traditionnels sont jugés démodés. Notre héros, l’illusionniste, est alors contraint de quitter les grandes salles parisiennes et part avec colombes et lapins tenter sa chance à Londres. Mais la situation est la même : il se résigne alors à se produire dans des petits théâtres, des garden-parties, des cafés, puis dans un village d’Ecosse, où il rencontre Alice, une jeune fille qui va changer sa vie à jamais. »


Ce film est un vrai petit bijou. C’est une histoire très mélancolique détaillée avec tant de soin qu’elle en devient poétique. On y suit la vie d’un magicien (aka l’illusionniste) qui joue des spectacles très traditionnels mais qui semblent ne plus plaire au public. Il est ignoré, mis de côté et gagne très mal sa vie. Il part à Londres pour tenter sa chance ailleurs mais y trouve le même désintérêt face aux nouveaux groupes de rock qui eux font l’unanimité. Puis il remonte jusqu’en Ecosse où il rencontre un public plus chaleureux dans une auberge. Une des employées, Alice, fascinée par l’illusionniste et pensant qu’il peut tout faire, décide de le suivre jusqu’à Edimbourg où ils séjournent ensemble à l’hôtel. L’illusionniste se prend d’affection pour la jeune fille et la traite comme sa fille.

Je ne vais pas vous mentir, c’est un film assez triste, voire pessimiste (même si je pense qu’il n’est pas si pessimiste que cela, je vous en dis plus à la fin). Les autres artistes rencontrés, tels que le ventriloque, les acrobates, le clown sont eux aussi délaissés par le public et survivent comme ils le peuvent, parfois dans des conditions terribles. Les couleurs sont mornes et fades, tout comme les visages des personnages.

Il n’y a presque pas de dialogue, quelques mots par-ci par-là seulement. Les deux personnages principaux, l’illusionniste et Alice, ne se comprennent de toute façon pas car ils ne parlent pas la même langue. Toute la place est alors dédiée aux dessins, à l’animation, au silence et à la musique. Il en ressort quelque chose de très fort avec de somptueux décors remplis de détails, des personnages très expressifs et réels dans leur gestuelle et leurs expressions. Chacun des personnages est étudié, il a sa propre animation, avec des gestes et un rythme spécifique. C’est un film très riche en détails et en panoramas sublimes.


La bande originale est vraiment très belle tout comme la chanson du générique de fin. Ces mélodies apportent plus de gaieté au film.

! SPOILERS !


Je voulais quand même vous parler de la fin car elle m’a tout d’abord laissée perplexe, mais en y réfléchissant, je ne suis pas sûre qu’elle soit si pessimiste que cela. Au fur et à mesure que l’illusionniste lui achète des vêtements, des chaussures etc, Alice prend plus confiance en elle et se fait plus remarquer. Puis le magicien la délaisse et elle tombe amoureuse d’un jeune homme avec lequel elle décide de partir. L’illusionniste part de son côté lui aussi en laissant un mot à Alice : « Magicians do not exist » (« Les magiciens n’existent pas »). Alice qui était une petite fille très naïve au début est devenue une jeune femme plus confiante et sûre d’elle. Bien que le mot de l’illusionniste sonne comme une défaite cuisante et un abandon dans son combat pour défendre les spectacles de magie traditionnels, l’illusionniste a réussi son tour de magie : transformer Alice et lui donner plus de confiance, une vie meilleure que celle d’employée de l’auberge. Après peut-être que c’est moi qui veux être optimiste et ce n’était pas le but du film… Qu’est-ce que vous en pensez ?


! FIN SPOILERS !

Je vous conseille de regarder au moins une fois ce film d’animation très travaillé avec une belle histoire pleine de mélancolie et de poésie.

L’avez-vous vu ? Comptez-vous le voir ? Qu’en avez-vous pensé ? Dites-moi tout ça en commentaire !

La bande annonce :


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s