Yellow Submarine, George Dunning (1968)

“In the town where I was born

Lived a man who sailed to sea

And he told us of his life

In the land of submarines

So we sailed up to the sun

Till we found a sea of green

And we lived beneath the waves

In our yellow submarine

We all live in a yellow submarine

Yellow submarine, yellow submarine

We all live in a yellow submarine

Yellow submarine, yellow submarine”

Ces paroles je les ai écoutées tellement de fois… Mais je n’avais encore jamais vu le film d’animation de cette chanson. Dans le rayon DVD de la médiathèque, il m’a attirée par ses couleurs criardes jaunes et bleues et je me suis dit : pourquoi pas ?

Je m’attendais bien à quelque chose bizarre, et je ne fus pas déçue !

Les Blue Meanies qui détestent toute chose et plus particulièrement la musique attaquent Pepperland. Les Beatles entament alors un long voyage pour les stopper et répandre la paix et l’amour.

Voilà le synopsis, le reste n’a pas vraiment de sens et c’est ce qui fait tout l’intérêt et le charme du film. On plonge dans un univers absurde avec une animation très minimaliste qui peut parfois sembler bâclée. Pourtant, il en ressort quelque chose de très travaillé et réfléchi.

Il y a beaucoup de couleur et de détails rappelant la culture pop des années soixante. L’histoire et les dialogues sont truffés de références (que je comprenais parfois et d’autres pas) et de jeux de mots. Les images rappellent également parfois l’univers des BD avec des points d’exclamation ou des mots en relief dans les paysages.

Le film utilise une animation assez hypnotique avec des formes qui se répètent à l’infinie, des corps tordus et disproportionnées, une articulation lente dans les dialogues des personnages, et de la musique encore et toujours.

J’ai aimé ce film car il m’a fait redécouvrir certaines des musiques cultes des Beatles. L’animation abstraite illustre à merveille ces chansons aujourd’hui devenues des classiques mais qui à la base n’en étaient pas du tout. Le film nous ramène à la folie créative du groupe avec leur accent de Liverpool. Je me suis demandée si je l’aurais autant apprécié si je ne connaissais pas les chansons… Sûrement pas, car c’est un film qui peut être difficile à regarder : on se perd dans l’histoire et les décors sans queue ni têtes. C’est l’histoire des Beatles et leurs musiques qui nous raccrochent à la trame.

“He’s as blind as he can be

Just sees what he wants to see

Nowhere man, can you see me at all

Nowhere man don’t worry

Take your time, don’t hurry

Leave it all till somebody else

Lends you a hand

Doesn’t have a point of view

Knows not where he’s going to

Isn’t he a bit like you and me?”

C’est un joli voyage rempli de couleurs qui nous transporte vers l’absurde à bord du sous-marin jaune mythique des Beatles. Le groupe va rencontrer toute sorte de personnages à la manière d’Alice au pays des merveilles. Ils nous perdent de temps en temps dans ces paysages abstraits infinis mais nous rattrapent toujours avec leurs musiques si entraînantes.

Est-ce que vous aimez les Beatles ? Avez-vous vu le film ? Quelle est votre musique préférée ? (Pour ma part : All you need is love)

Dites-moi tout en commentaire !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s