Magus of the Library, Mitsu Izumi (2019)


« Protéger les livres, c’est protéger le monde !

« Le livre. Une source de savoir, une accumulation de signes chargés de sens, un précieux héritage qui relie passé et futur. C’est un mage qui me l’a dit un jour : protéger les livres, c’est tout simplement… protéger le monde ! »

Pour le jeune Shio, qui passe son temps libre plongé dans les romans, les récits extraordinaires sont un refuge face à la brutalité du quotidien. Son rêve est de partir pour la capitale des livres, où sont rassemblées toutes les connaissances du monde. Un projet utopique pour un gamin sans ressources… jusqu’au jour où des envoyées de la fameuse bibliothèque centrale débarquent dans son village ! Le miracle qu’il appelle de ses vœux depuis si longtemps est-il sur le point de se réaliser ?

Magus of the Library est une ode à la lecture et un formidable appel à l’aventure. Au carrefour des Mille et Une Nuits, des récits de pirates et de l’heroic fantasy, c’est un terrain de jeu rêvé pour l’enfant qui sommeille en nous ! »


Bonjour à tous, j’espère que vous allez bien en ces chaudes journées d’été (chaudes pour moi en tout cas).

Aujourd’hui, je vous parle du dernier manga que j’ai lu : Magus of the Library. Je vous préviens, c’est un gros coup de cœur.

J’ai pourtant mis du temps avant de l’ouvrir. Après toute la vague de promotion des éditions Ki-oon, et l’engouement que sa sortie semblait susciter, je l’ai étrangement mis de côté. Je dois avouer que le style et les couleurs en couverture me laissaient un peu perplexe. Puis après l’avoir laissé dormir dans mes étagères, je l’ai enfin ouvert. Quelle bonne idée ce fut !!

J’ai été bien plus convaincue par les dessins doux et très minutieux à l’intérieur et été vite emballée par l’atmosphère de l’histoire. On y retrouve tous les ingrédients du Shonen classique mais en beaucoup plus séduisant selon moi. Forcément on y parle de livre et de bibliothèque donc cela m’intéresse mais l’auteure développe aussi une réflexion très intéressante autour de la lecture et de son accessibilité que je trouve vraiment passionnante. Je lis souvent les mangas comme un moment de détente et d’évasion pures sans réelle réflexion poussée… Et ici il y a les deux !

« Un nouveau livre, c’est une porte sur l’inconnu… Derrière la couverture se cache un monde neuf… On jette un coup d’oeil… On hésite à s’y plonger… Car on sait que si on franchit le pas, on ne pourra pas en sortir avant un moment… Alors qu’on a du ménage et des devoirs à faire… Mais que le lecteur le veuille ou non, quand l’histoire est originale… C’est comme si une puissance mystérieuse l’y précipitait ! »

Le personnage principal, Shio Fumis, est très stéréotypé (un jeune garçon différent des autres, harcelé, victime, qui n’a pas confiance en lui mais brûle pour une passion) mais il reste tout de même très attachant (comme quoi, on peut tomber dans le piège à répétition).

J’aime beaucoup l’univers de désert et d’exotisme qui sert de fond à l’histoire. On voyage et on est souvent confronté à la question de la différence et du racisme, des sujets qui apportent là encore une très belle réflexion.

Je suis tombée sous le charme du premier tome et le deuxième n’a fait que confirmer mon amour. L’intrigue laisse présager de plus amples développements que j’ai hâte de découvrir.

Je serai très curieuse de découvrir l’avis de ceux qui l’ont lu et ce qu’ils ont apprécié dans leur lecture, alors n’hésitez pas à me laisser un commentaire pour qu’on en discute !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s