Rentrée littéraire Nothombesque !


« Pour éprouver la soif, il fait être vivant »


Ça y est c’est la rentrée littéraire ! J’avoue ne pas vraiment y prêter attention car je ne surveille pas les dernières sorties… Mais s’il y a une chose que je sais c’est que cette période signifie nouveau roman d’Amélie Nothomb.

J’attends normalement les sorties en poche ou les trouvailles d’occasion pour lire ses livres mais cette année je n’ai pas pu résister. Le thème du récit m’intriguait énormément car l’autrice traite d’un sujet qu’elle n’avait pas très clairement abordé auparavant et d’une manière totalement folle : la religion.

Amélie Nothomb fait partie de mes autrices préférées car j’adore son style d’écriture et j’ai l’impression qu’elle pourrait bien me raconter n’importe quoi, je ne serais pas déçue. Quand j’ai découvert ce qu’elle abordait dans sa nouvelle sortie, j’ai très vite été emballée. Car qui d’autre qu’elle pourrait avoir l’audace (et l’honnêteté ?) de faire de Jésus Christ son narrateur et de nous faire revivre sa crucifixion avec lui ? Cela me paraît complètement fou, et si ç’avait été un autre auteur, peut-être serais-je passée à côté sans me retourner. Mais cette idée mêlée au regard et à l’écriture d’Amélie Nothomb m’a immédiatement interpellée et excitée.

Et encore une fois, je n’ai pas été déçue ! J’ai trouvé ce roman vraiment bouleversant mais d’une manière très différente de ses autres écrits. Je l’ai ressenti comme très intimiste et personnel, peut-être même encore plus que ses récits autobiographiques, étrangement. Ses romans se déroulent pour la plupart sur plusieurs années, ou en tous cas un certain temps, alors qu’ici ça ne se résume qu’à la condamnation et la mort du Christ. On est plongé dans les pensées de Jésus, ses réflexions (qui diffèrent parfois de la Bible), avec des retours sur des moments de sa vie. Au travers de cette narration à la première personne, j’ai le sentiment que la narratrice nous livre son interprétation de l’être de Jésus et de ce qu’il représente pour elle. Pourtant, elle ne fait jamais référence à elle-même et ne parle pas concrètement de la religion en général, car elle se concentre uniquement sur Jésus. C’est peut-être en reconnaissant son écriture et ses descriptions des sentiments et émotions que l’on retrouve nécessairement sa patte et son interprétation.

Ainsi, j’ai pu découvrir Jésus Christ sous un nouveau jour, plus moderne et en même temps profondément ancré dans le temps et dans l’Histoire de l’humanité. J’ai été émue et ai pu ressentir tout l’amour que l’autrice lui porte. Le roman m’a également donné envie de plus me renseigner sur ce personnage si mythique et sur la religion en général que j’ai pu voir au travers de l’écriture d’Amélie Nothomb d’une autre façon, extrêmement personnelle et s’éloignant des dogmes.

J’apprécie aussi plus la soif et le fait de boire un verre d’eau 😉

Je serai très curieuse de savoir ce que vous en avez pensé.

Bonne journée et bonne rentrée à tous !              

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s