Errer pour se trouver – The catcher in the rye de Salinger


Synopsis : « Phénomène littéraire sans équivalent depuis les années 50, J. D. Salinger reste le plus mystérieux des écrivains contemporains, et son chef-d’oeuvre, « L’attrape-coeurs », roman de l’adolescence le plus lu du monde entier, est l’histoire d’une fugue, celle d’un garçon de la bourgeoisie new-yorkaise chassé de son collège trois jours avant Noël, qui n’ose pas rentrer chez lui et affronter ses parents. Trois jours de vagabondage et d’aventures cocasses, sordides ou émouvantes, d’incertitude et d’anxiété, à la recherche de soi-même et des autres. L’histoire éternelle d’un gosse perdu qui cherche des raisons de vivre dans un monde hostile et corrompu. »


Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre avec ce classique de la littérature américaine, les avis que j’avais entendu étant plutôt mitigés. J’ai aimé le début sans plus puis j’ai été happée par les réflexions, la sensibilité de Holden, et au final, The Catcher in the Rye fut un énorme coup de cœur pour moi.

Le ton et l’écriture employés sont très brut. Holden, adolescent de 16 ans, parle plus qu’il n’écrit avec un langage très familier qui illustre bien son état d’esprit. Très sensible, il questionne tout ce qu’il se passe autour de lui et se révolte contre ce qui apparaît normal aux autres mais pas pour lui. Il critique avec beaucoup d’innocence mais aussi une certaine maturité qui font toute la dualité de ses sentiments. Il se sent plus en accord avec les enfants, surtout sa petite sœur Phoebe, qu’avec les adultes mais en même temps une part de lui aspire à grandir et être comme tout le monde.

‘You ought to go to a boys’ school sometime. Try it sometime,’ I said. ‘It’s full of phonies, and all you do is study, so that you can learn enough to be smart enough to be able to buy a goddamn Cadillac some day, and you have to keep making believe you give a damn if the football team loses, and all you do is talk about girls and liquor and sex all day, and everybody sticks together in these dirty little goddamn clicks. […] If you try to have a little intelligent –’

‘Now, listen,’ old Sally said. ‘Lots of boys get more out of school than that.’

‘I agree! I agree they do, some of them! But that’s all I get out of it. See? That’s my point. That’s exactly my goddamn point,’ I said. ‘I don’t get hardly anything out of anything. I’m in bad shape. I’m in lousy shape.’

Les livres qui me touchent le plus sont en général ceux où je trouve des personnages et des mentalités très bien construits, presque tangibles et c’est ce que j’ai trouvé ici avec le narrateur. On suit le cours de ses réflexions au fil de son errance et de ses rencontres dans New-York et c’est très émouvant. Holden pourrait apparaître comme un adolescent banal et un peu agaçant, qui tourne en rond, et c’est sûrement une des raisons qui fait que le livre n’est pas apprécié de tous, mais je trouve qu’il capture justement parfaitement cet état d’âme quand on est un peu perdu, révolté et qu’on se sent impuissant.

Les discussions à la fin du roman m’ont particulièrement touchée. On ne sait pas ce qu’il adviendra d’Holden et c’est très bien comme ça, mais j’espère qu’il pourra trouver une forme de paix tout en conservant cette essence et cette sensibilité qui le rendent si singulier.

Anyway, I keep picturing all these little kids playing some game in this big field of rye and all. Thousands of little kids, and nobody is around – nobody big, I mean – except me. And I’m standing on the edge of some crazy cliff. What I have to do, I have to catch everybody if they start to go over the cliff – I mean if they’re running and they don’t look where they’re going I have to come out from somewhere and catch them. That’s all I’d do all day. I’d just be the catcher in the rye and all. I know it’s crazy, bus that’s the only thing I’d really like to be. I know it’s crazy.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s